Chirurgie Maxillo-Faciale et Chirurgie Esthétique du Visage
Chirurgie Implantaire et Pré-Implantaire
Tél : 01 46 24 07 26

22 rue d’Orléans - 92200 Neuilly-sur-Seine

Prendre rendez-vous en ligne

Implantologie


Qu’est-ce qu’un implant dentaire ?
Un implant dentaire est une racine artificielle sous forme de vis en titane placée dans l’os de la mâchoire, servant de support à une couronne (dent artificielle ), un bridge ou une prothèse amovible. Il permet de remplacer une dent absente par une dent fixe. Cette vis a besoin d’un volume d’os suffisant pour être solidement implantée. Avant toute pose d’implant dentaire, il faut donc évaluer au mieux la quantité et la qualité de l’os grâce à des examens radiologiques : panoramique dentaire et cone beam ou encore denta-scanner. Si jamais l’os s’avère en quantité insuffisante il faut parfois prévoir une chirurgie osseuse pré-implantaire dite “greffe osseuse”.

fotolia_61919251

Quand pose-t-on un implant ?
Un implant peut être mis en place, soit après la cicatrisation de l’os et de la gencive, soit plus rarement immédiatement après l’extraction d’une dent. L’acte chirurgical est souvent simple et peu douloureux. Il se fait sous anesthésie locale comme pour le traitement d’une dent . L’implant est laissé en “hibernation” pendant quelques mois puis est découvert lors d’une seconde séance dite de décapuchonage de l’implant. La prothèse définitive ou la couronne (dent artificielle ) est réalisée après la solidification de l’os autour de l’implant (dans un délai de 4 à 6 mois).

Indications et contre-indications

Avantages de l’implant dentaire
L’implant dentaire présente de nombreux atouts car il réunit toutes les qualités des dents naturelles :

  1. Comme la racine d’une dent naturelle, l’implant transmet à l’os sous-jacent les forces de mastication ce qui permet de maintenir un os de volume et de qualité normaux.
  2. La pose d’un implant dentaire permet de préserver les dents contiguës, alors que le bridge, pour pouvoir tenir, nécessite de retailler l’émail des dents adjacentes.
  3. Le confort est proche de celui d’une dent naturelle.
  4. L’implant est parfaitement solide et stable, ce qui le différencie des prothèses dentaires qu’elle qu’en soit la forme.

Risques liés à l’intervention
Les matériaux utilisés sont « biocompatibles », c’est à dire qu’ils sont neutres afin d’être acceptés mécaniquement par les os. Toutefois il arrive que la consolidation dite “ostéo-intégration” ne se produise pas correctement. Il est alors nécessaire de reposer un implant au même endroit qui
s’intègrera parfaitement dans la plupart des cas. Cet inconvénient se manifeste sur environ 3 à 5% des cas traités, notamment chez les gros fumeurs (L’usage du tabac diminue de 10-15% le taux de succès des implants).

Oèdeme ou hématome peuvent apparaitre et sont facilement contrôlés par un traitement approprié.

Rarement une infection locale (péri-implantite, abcès) ou généralisée peut survenir et cela peut amener à prolonger le traitement, réopérer, et hospitaliser si nécessaire. L’usage du tabac augmente le risque d’infection et de reprise chirurgicale.

Exceptionnellement une lésion nerveuse avec hypoesthésie (endormissement) de la lèvre transitoire ou définitive, une lésion vasculaire, ou une effraction sinusienne peuvent se produire. Cela est rarissime et est évité par l’analyse attentive clinique et radiologique, effectuée avant le traitement.

Risques liés à l’anesthésie

Sous anesthésie locale ou générale une allergie bénigne ou sévère peut survenir même si cela reste exceptionnel. Les risques liés à une éventuelle anesthésie générale sont détaillées lors de la consultation d’anesthésie.

Déroulement de l’intervention

L’intervention se déroule sous anesthésie locale en salle technique (bloc opératoire). Le geste n’est donc pas douloureux. Une fois l’anesthésie locale réalisée le patient ressent uniquement les vibrations et la pression appliquée sur la gencive. La gencive se réveille quelques heures après.

Après l’intervention un odème « gonflement » ainsi qu’un hématome peuvent parfois se produire. Cela est bénin et disparaît en quelques jours avec prescription d’anti-inflammatoires et glaçage post opératoire

Les douleurs sont modérées et calmées par des antalgiques et des bains de bouche.

Après l’intervention

La dent définitive ou couronne sera mise en place 4 à 6 mois après la pose de l’implant. C’est le dentiste du patient qui posera cette dent.

Quelques semaines avant un nouveau geste sous anesthésie locale ( décapuchonage ) devra être réalisé au cabinet pour poser une vis de cicatrisation sur l’implant. Cela permet de préparer la gencive et l’accès à l’implant pour le dentiste.

Une surveillance annuelle puis bi-annuelle est nécessaire afin de s’assurer de la bonne santé de l’implant

Contactez le Dr Dujoncquoy