POMMETTES

Des pommettes pleines, arrondies et saillantes permettent de conserver un aspect jeune et frais. Avec le temps les tissus perdent leur soutien et ont tendance à descendre vers les joues. L’affaissement des pommettes et l’apparition de la vallée des larmes donnent un aspect fatigué et terne du visage.

INJECTION D’ACIDE HYALURONIQUE

Une injection d’acide hyaluronique permet de restaurer le volume des pommettes. Il s’agit d’une technique spécifique qui nécessite une excellente connaissance anatomique. Le Docteur Dujoncquoy utilise un produit plus ou moins ferme selon la profondeur du plan traité. En général il est préférable d’injecter le produit presque au contact de l’os. Celui-ci ayant lui aussi perdu de sa projection. Le docteur Dujoncquoy dépose des quantités précises d’acide hyaluronique. Il est essentiel de ne pas surcorriger la zone car le produit peut ensuite absorber et capter de l’eau. Sur ce point le savoir-faire et l’expérience de votre médecin sont d’une importance capitale. Faites lui confiance.

L’acide hyaluronique utilisé par le docteur Dujoncquoy est haut de gamme et contient un anesthésiant. Les injections sont réalisées avec des aiguilles ultra fines ou des micro-canules qui rendent l’intervention confortable. Il est possible d’appliquer un anesthésiant de contact 45 minutes avant l’intervention (crème Emla vendue en pharmacie). Demandez une ordonnance à son assistante quand vous viendrez en consultation.

Il faut savoir que l’apport de volume permet de « lifter » les régions sous-jacentes et a une action indirecte sur :

Dans ces zones les hématomes sont rares et le résultat est immédiat. Dés la fin de la séance, les patientes sont surprises du résultat qui est instantané. Une consultation de contrôle est proposée 15 jours après la séance. Elle permet d’évaluer le résultat et de rectifier une éventuelle sous-correction.
Avant la séance
Suite à la séance d’injection d’acide hyaluronique
Il est recommandé :

Pour toute question, n’hésitez pas à contacter le secrétariat ou poser une question au Dr Dujoncquoy.